Présence de coussin céphalique

Amélie vient d’achever l’étude de sépultures médiévales constituées de niches anthropomorphes creusées dans le substrat calcaire. L’étude anthropologique de terrain avait suggéré l’existence de coussin céphalique disposé sous la tête de certains individus. Cette hypothèse a donc été testée par l’étude des phytolithes présents dans le sédiment prélevé sous le crâne des squelettes concernés.

Sur les cinq sépultures testées, quatre se sont révélées positives. Elles ont livré de grandes quantités de phytolithes de feuilles de graminées de grande taille. La sur-représentation des phytolithes de feuille suggère une sélection spécifique de cette partie des plantes, peut-être dans le cadre de la réalisation d’un tressage ?

Leave a Reply

Your email address will not be published.